adjoint.e chef.fe de service son

  • Avatar Par Mikael Brient
  • 9 février 2021
  • 0
  • 303 Vues

CDI

Paris

2021 – POPPEE – 1 – CONS Chargé.e de collections documents sonores , adjoint.e chef.fe de service son

  • Référence du poste : 0593
  • Sites : François-Mitterrand Quai François-Mauriac Cedex 13 75706 Paris
  • Catégorie : A
  • Famille : Services aux publics traitement des collections
  • Emploi de référence : Charge de collections
  • Spécialité professionnelle : Acquisition / Valorisation
  • À pourvoir à compter du : 01/09/2021

Missions et activités permanentes

RIFSEEP 4
Au sein de la direction des collections de la BnF, le département Son, vidéo, multimedia a pour mission de collecter, signaler, conserver, valoriser et mettre à disposition du public les documents sonores, vidéo et multimédias entrés par dépôt légal, acquisitions, dons et dépôts volontaires.
Héritier des Archives de la parole et de la Phonothèque nationale, le département conserve aujourd’hui plus de 1 500 000 documents d’une très grande diversité de supports et de contenus, des plus anciens aux plus innovants (cylindres de cire, disques 78 tours, vidéos militantes ou d’entreprise, documents pédagogiques multisupports, logiciels, jeux vidéo, œuvres d’art numérique, réalité virtuelle…). Pour témoigner des usages, une collection de plus de 1 400 appareils d’enregistrement et de lecture du son, de la vidéo et du multimédias est constituée parallèlement.
Afin de sauvegarder ce patrimoine souvent fragile, le département Son, vidéo, multimedia est en charge, depuis 2000, de la numérisation de l’ensemble des collections audiovisuelles de l’établissement selon des axes et une planification définie dans le cadre de la charte de numérisation de la BnF.
Doté d’un effectif de cent vingt personnes, répartis en cinq services, sur deux sites (à Paris et Bussy-Saint-Georges), le département Son, vidéo, multimedia doit relever deux défis majeurs selon les orientations du contrat d’objectifs et de performance de l’établissement : assurer la continuité de l’enrichissement des collections dans un contexte de dématérialisation massive des documents audiovisuels. développer l’usage des collections audiovisuelles sur place (deux salles sur le site François-Mitterrand) et à distance (Gallica et autres plateformes…) par des publics diversifiés (chercheurs, professionnels, grand public….).
Le département est engagé, pour la période 2020-2023, dans le programme MISAOA (Mutualisation et innovation pour la sauvegarde et l’accès aux œuvres audiovisuelles françaises) qui vise à améliorer la collecte, le signalement, la diffusion et la conservation des œuvres audiovisuelles et cinématographiques distribuées en France. Ce projet, conduit en partenariat avec le Centre national du cinéma, est soutenu par le Fonds de transformation de l’administration publique.

Au sein du département, le service Son, composé de vingt-huit agents répartis actuellement en trois sections (entrées-maintenance-dépôt légal / fonds anciens / phonogrammes contemporains), gère les collections sonores de la BnF entrées par production de l’institution (Archives de la parole…), dépôt légal, dons et acquisitions.
Avec plus de 1 200 000 documents, la collection, constituée à partir de 1911 (mais dont les documents les plus anciens remontent à 1889), est la troisième en importance au monde. Elle couvre l’ensemble des supports sonores ayant existé des origines à nos jours : cylindres, disques 78 tours, disques à gravure directe, disques microsillon, bandes magnétiques, cassettes audio, disques compacts, supports et fichiers numériques… Au sein de cette collection, on peut considérer deux ensembles homogènes : d’une part l’édition phonographique, reçue par dépôt légal, dons et acquisitions (à ce titre, la collection est une source irremplaçable pour l’histoire du disque et de l’édition phonographique). d’autre part les archives sonores inédites, issues des productions de l’institution dans son histoire (Archives de la parole, musée de la parole et du geste, Phonothèque nationale), ou reçues en don (collection Charles Delaunay, archives de Pierre Henry, de Gilles Deleuze…), avec des axes forts que sont l’oralité, l’ethnomusicologie, la linguistique, les sciences sociales…
Le service doit faire face à un enjeu majeur, celui de la dématérialisation des supports. C’est particulièrement vrai pour le dépôt légal, pour lequel une filière d’ingestion, de traitement et de conservation du flux numérique du dépôt légal du son dématérialisé est en cours d’instruction, en étroite collaboration avec les professionnels de la filière musicale.
Dans le cadre de ses activités de recherche, le service constitue, avec les universités d’Orléans et de Tours, l’unité mixte de recherche (UMR) du CNRS 7270, sous l’intitulé « Laboratoire ligérien de linguistique » (LLL). Il pilote également le projet « Les sources de l’ethnomusicologie » du LabEx « Les passés dans le présent » (Université Paris-Nanterre).

Mission principale
Au sein du service Son, sous l’autorité directe du chef de service, l’adjoint seconde le chef de service dans l’encadrement et le fonctionnement du service, le remplace et le représente.

Activités permanentes
Contribuer dans le cadre du service aux projets transversaux et / ou stratégiques de la bibliothèque.
Organiser et planifier le travail des équipes, selon les priorités définies, en fonction des compétences nécessaires et disponibles et procéder aux ajustements de l’activité.
Mettre en place et suivre la répartition des responsabilités et activités, notamment auprès des encadrants opérationnels (chefs des trois sections).
Assurer la coordination entre les différentes entités du service.
En relation avec les composantes du service, rendre compte régulièrement de l’activité du service et de ses résultats, mettre en place et assurer le suivi de l’activité du service (indicateurs, rapport annuel…).
Être le correspondant pour le service du dossier d’implantation et de gestion dynamique des collections.
En relation avec les composantes du service, assurer le suivi de la numérisation des collections sonores, et être le correspondant du service Conservation pour cette question.
Assurer la réalisation et le suivi des reproductions sonores.
Répondre aux recherches à distance, être le correspondant SINDBAD pour le service.
Être le correspondant pour le service du projet de musée de la BnF.
Proposer et participer aux actions de valorisation de la collection sonore.
Participer aux différentes instances nationales et internationales relatives à l’enregistrement sonore.
Proposer et animer différentes actions de formation et de sensibilisation aux problématiques de l’enregistrement sonore, à destination des agents du département, de la BnF et de toute demande extérieure.
Participer à l’accueil du public dans les salles dédiées à l’audiovisuel dans la bibliothèque de recherche et dans les espaces tous publics.
Assurer la diffusion de l’information au sein du service.
Veiller à la santé et à la sécurité des personnels du service en relation avec les acteurs de l’hygiène, de la sécurité et de l’environnement du travail.
Veiller au maintien et au développement des compétences des agents.
Procéder à l’arbitrage et aux régulations nécessaires dans le cadre de l’outil de gestion du temps de travail.
Veiller à l’application du règlement intérieur.
Exprimer et hiérarchiser les besoins en matière de moyens techniques et informatiques et veiller à leur bonne mise en œuvre.
Avec le chef de service, mettre en œuvre les moyens nécessaires à l’animation du service.
Superviser, accompagner les encadrants de proximité.

Activités spécifiques

Proposer et mettre en place une politique d’enrichissement de la collection sonore dans le domaine des nouveaux objets sonores.

Compétences requises

Appétence pour l’encadrement.Capacité à organiser son travail en fonction des contraintes, des délais, des objectifs et des flux.
Aptitudes au travail en équipe.
Capacités en gestion de projet.
Qualités relationnelles, capacité à communiquer en s’adaptant aux différents types d’interlocuteurs internes ou externes.
Capacité à gérer ou à participer de manière égale à des activités de nature très différentes : du suivi de gestion au quotidien du service aux projets à long terme de la recherche ou de la valorisation
Connaissance de l’environnement numérique du son et de ses évolutions.
Connaissance ou appétence pour l’histoire du disque et l’édition contemporaine.
Connaissance ou appétence pour l’archive sonore (ethnomusicologie, linguistique, histoire orale, musique…).
Curiosité intellectuelle et capacité à s’investir de manière égale dans les différents domaines de contenu du service (du disque à l’archive. des cylindres de Gustave Eiffel au dépôt légal dématérialisé. de la champeta colombienne à Pierre Henry…).
Connaissance des formats et supports sonores dans leur histoire, leur actualité et leur évolution.
Connaissance du cadre de gestion du personnel titulaire et contractuel de la fonction publique et des règles d’aménagement du temps de travail.
Capacité à transmettre des savoirs et des savoir-faire.
Conception et rédaction de documents écrits.
Anglais parlé, écrit apprécié.

Contraintes spécifiques

Accueil du public en soirée (maximum d’une fois par semaine) et le week-end (maximum de dix samedis et cinq dimanches par an), par rotation.