La playlist de décembre : « Les pornographes du phonographe : Rougissez, chastes oreilles… » par la médiathèque Valery-Larbaud de Vichy

  • Par administrateur
  • 21 novembre 2021
  • 0
  • 736 Vues

par Yann-Ael Léger et  Florian Diou, service musique-cinéma de la médiathèque Valery-Larbaud

Couplé avec l’espace cinéma et jouxtant la toute nouvelle salle Mario dédiée aux jeux vidéo, la section musique de la médiathèque Valery-Larbaud est riche d’un fonds de près de 15 000 CD et 4 000 disques vinyles (anciens et nouveaux). Une platine est mise à disposition du public pour l’écoute sur place, ainsi qu’un piano droit pour les musiciens amateurs.

Quant aux discothécaires, quand ils n’organisent pas de concerts dans le hall de la médiathèque ou ne se délassent pas les oreilles dans les parcs lors des siestes musicales de l’été, ils offrent le café en commentant d’éclectiques playlists sur les thèmes les plus divers lors des cafés musicaux, à raison d’un samedi matin par mois.

Le dernier en date était consacré aux « pornographes du phonographe ». Rougissez, chastes oreilles…

On y retrouvera entre autres de petites polyphonies scatologiques entre amis (Purcell et Mozart), une chanson de carnaval égrillarde vantant les vertus du ramonage, des comptines et ritournelles aux allitérations scabreuses (Dranem et Kymia Dawson), quelques morceaux d’obscénité afro-américaine navigant entre émancipation sexuelle, provocation jubilatoire et complaisance commerciale (de Lucille Bogan à Cardi B), un dancefloor fort impudique (Major Lazer) et des frasques incestueuses défrayant la chronique (Higelin), des genitalia très punk (Sex Organs), des ambiances musicales liées à l’industrie pornographique (Che et Jean-Pierre Mirouze) et, pour finir, la misère d’un monde qui réduit les corps et les désirs à des marchandises (La Canaille).

On regrette juste de ne pouvoir dénicher sur internet ni l’élégante mise en musique des scandaleuses pages du marquis de Sade par Elise Caron et l’ensemble Archimusic de Jean-Rémy Guédon, ni la troisième canso de Guillaume d’Aquitaine, premier des troubadours, naviguant entre poésie de la fin’amor et chanson paillarde.

Pour retrouver les playlists des cafés musicaux :

https://mediatheques.vichy-communaute.fr/component/tags/tag/cafe-musical

ainsi que les petites chroniques musicales sur le site de la médiathèque :

https://mediatheques.vichy-communaute.fr/component/tags/tag/musique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.